IXON RACING WORLD NEWS – 21 AVRIL 2015

mailinggp_argentine1_2015_siteinternetLe pilote du team Monster Yamaha Tech3 est toujours très en forme comme le montre sa performance à la 6ème position de ce troisième round du championnat en Argentine. Il a été agressif sur plusieurs tours, en cherchant à se détacher du groupe pour finir à une très belle place. À 15 tours de la fin il a passé Aleix Espargaro pour atteindre la 7ème position et a pu mettre de la distance avec le pilote. Le pilote anglais a alors fait attention à ses pneus pour reprendre un fort rythme et terminer 6ème. Cette performance solide lui octroie pour la deuxième fois la 6ème position et lui permet d’aborder la tournée européenne avec confiance.

« Je suis très heureux aujourd’hui de prendre cette 6ème place, ce qui est mieux que ce que l’on a pu espérer à certains moments du weekend. Avant la course j’étais indécis sur quelle gomme utiliser sachant que la vie du pneu est cruciale sur ce circuit et que nous avons eu des soucis de grip toute la semaine. Nous avons fait quelques changements entre les warm-up et la race et avons opté pour une gomme dure. Dommage que le premier virage n’ait pas été aussi bon que le weekend d’avant car je n’ai pas pu passer par l’extérieur et grappiller des places. Quand vous perdez 3 ou 4 secondes avec un départ compliqué, c’est impossible de revenir sur les motos en tête car les temps au tour sont trop proches. Je suis tout de même très heureux de ce résultat et de mon début de saison bien meilleur que l’année dernière. J’attends Jerez et la tournée européenne avec impatience. »

Monster Yamaha Tech3 Team rider Bradley Smith continued his strong form in the 2015 season by expertly speeding to 6th position at round 3 of the MotoGP World Championship in Argentina. He ran a series of competitive laps as he sought to glide through the field and storm to a top result. With 15 laps until the end, Smith dived inside Aleix Espargaro to snatch 7th and his determination remained strong as he opened a gap on the pursuing rider. The young Briton carefully maintained his tyres before smoothly continuing his strong pace, greeting the finish flag in 6th position. His solid performance in Argentina confirmed his second consecutive sixth place finish this season and fills him with confidence for the forthcoming European rounds.

"Today I'm really happy about taking home this 6th position as this is actually better than we expected during some points of the weekend. Before the race, I was still undecided about which compound of rear tyre to use as the tyre life is vital at this track due to the grip issues we have had all week. We made a few changes in-between the warm up and the race including the decision to go for the hard compound. It was a shame that the first corner didn’t go to plan, like it did last week and I wasn’t able to go around the outside and make up some places. When you lose three or four seconds because of a tricky start like this, it’s impossible to get back with the leading bikes as the lap times are so similar. However, I will gladly take this result as it confirms my third consistent race finish in the top eight, which is a far better start to the season compared to last year. So now I am looking forward to Jerez with confidence as I can't wait to return to race in Europe in two-weeks time."

mailinggp_argentine2_2015_siteinternet

Yonny Hernandez , stoppé par un problème technique

« Je suis très déçu de ce qui s’est passé. J’ai très bien commencé, grimpé dans les places et atteint le Top 10 où je voulais finir ma course. Malheureusement, un problème est arrivé, après la grande ligne droite, j’ai senti quelque chose de très chaud venant du dessous, je n’ai pas remarqué le feu tout de suite. Mais après quelques virages la température est devenue insupportable ; j’ai vu les flammes et j’ai dû stopper. Je ne sais pas quel était le problème, le team essaie de comprendre. Certainement un coup de malchance, mais je vais tout donner à Jerez. »

Yonny Hernandez stopped by a technical issue

I am very sad about what has happened. I started very well, recovering positions and entering the Top 10 where I wanted to finish the race. Unfortunately that problem happened. After the main straight I felt something very hot coming from below. I did not immediately notice the fire. But a couple of corners later the temperature became unbearable. I saw the flames and I had to stop. I do not know what the problem was and the team is trying to understand what happened. Certainly I had bad luck. Now I have to think only about of Jerez. I want to have a good race and I will give my all"

mailinggp_argentine3_2015_siteinternet

"Le résultat final est bon et récompense un travail intense durant tout le week-end. Un podium aurait été le bienvenu, je n’étais pas loin ; mais après la mi-course, j'ai eu quelques problèmes avec mon bras gauche ; Je n'étais pas capable de rouler avec la précision j’ai perdu les quelques secondes qui nous séparent des premiers. J’ai beaucoup d’espoir pour Jerez : la moto s’est bien comportée, surtout au début, et à la fin nous avons perdu un peu de grip. Nous avons travaillé dur pour trouver les réglages pour la course."

« The final result is good and comes to a hard work during all weekend. A podium would have been great, I was close ; but past mid-race I had problem with my left arm and couldn’t ride precisely and lost a few seconds from the first riders. I have hope for Jerez : the moto behaved well, especially at the beginning and a the end we lost grip a little bit. We worked really hard on the set up for this race.”

mailinggp_argentine4_2015_siteinternet

Marcel Schrotter a exécuté une course difficile durant les 23 tours d’argentine et termine 16ème de ce troisième round malgré bcp d’efforts. Schrotter a pris le départ à la 12ème position sous un ciel nuageux, et un premier tour très disputé l’a repoussé à la 15ème place. Il a alors immédiatement pris de la vitesse pour tenir un rythme consistent face aux pilotes qui l’entouraient mais à 8 tours se retrouve en 18ème position tout en étant concentré sur l’objectif d’atteindre les places à points. À 6 tours de la fin il est 16ème et arrive habillement à tenir à distance les pilotes qui le poursuivent pour terminer la course à cette place.

« Cette course a été vraiment difficile. J’ai fait de mon mieux pour rester calme et accélérer du départ car c’est souvent lors des premiers tours que je perds du temps. Mais aujourd’hui le départ n’a pas été mauvais ; au premier virage j’avais gagné des places mais j’ai failli faire un high side dans la ligne droite et quelques pilotes en ont profité pour me passer. J’ai voulu les repasser tout de suite mais j’ai fini dans l’herbe et perdu encore quelques places. Après ça s’est compliqué, j’ai essayé de rester dans le groupe mais ça bataillait fort et dès que j’ai pu être seul, j’ai retrouvé mon rythme. Mais la course a été frustrante et on ne peut pas dire que nous avons beaucoup de chances jusqu’à présent. J’espère que ça va changer à l’avenir car je veux vraiment marquer des pionts pour l’équipe qui fait un super boulot comme toujours. »

Marcel Schrotter endured a demanding race in the 23 lap sprint in Argentina today and completed round 3 of the Moto2 world championship in 16th place despite his full efforts. Clouds hovered above the circuit as Schrotter started from 12th on the grid and a very tightly contested first lap saw the young German shuffled back to 15th. He immediately tried to set into a consistent race pace as he battled with the surrounding riders and with eight laps completed, he was running in 18th as he focused on climbing back into a points scoring position. Schrotter remained resolute and with six laps to go, he had ascended to 16th and expertly managed to hold off the five chasing riders, to finish the race in this position and one place outside of the points.

For sure, the race was definitely a really tricky one. I tried my best to remain calm and push from the word go, as in the past it has always been during the opening laps where I have lost most of my time and to be honest, the beginning itself was not bad today. At the first corner I had already recovered a few positions. Unfortunately, I then nearly high sided when we went onto the back straight so three or four riders got past me straight away. I tried to stay in their slipstream and in the braking area on the same straight, I wanted to pass a couple of them again, but sadly I ran wide and went onto the grass so even more riders overtook me. From there onwards, everything was really tough. After my off track excursion, I tried to remain with the group, but it was a struggle. I did my best and completed some positive lap times as soon as I was on my own. However, it was so frustrating to be in that situation and it's fair to say that luck really hasn't been on our side so far. I hope this will change at the future rounds, as I really would like to score strong results for the team because they did a great job as always."

mailinggp_argentine5_2015_siteinternet

Ricky Cardus a conclu un weekend difficile à la 18ème position. L’espagnol a pris un excellent départ depuis la 21ème position sur la grille pour terminer le premier tour à la 13ème place en ayant passé 8 pilotes. Malheureusement en touchant un autre pilote il a rétrogradé à la 22ème place au tour suivant, mais restait déterminé à prendre des places. À 17 tours, il était 19ème puis a passé Steven Odendaal pour terminer 18ème.

« Cette course n’a pas été facile, d’autant qu’elle était compétitive avec des pilotes très rapprochés ; j’ai pris un bon départ et pas mal de positions, mais peu après j’ai touché un pilote et ai failli me crasher ; de retour sur la piste j’étais derrière le groupe de Marcel. J’ai tout donné pour les suivre mais nous avons fait une petite erreur de réglage des vitesses, ce qui fait que j’avais du mal en ligne droite. J’ai fait des bon tours ensuite, mais c’est trop dur de rejoindre le groupe à cause du souci en ligne droite. C’est dommage parce que je voulais faire un résultat fort ici pour tout le team et pour moi ; nous devons trouver une solution avec mon style de conduite pour être prêts pour Jerez. »

Ricky Cardus concluded a tricky weekend in Argentina with a result of 18th position in the race. The Spaniard began the fight from 21st on the grid and undertook a superb start to finish the first lap of the Termas de Rio Hondo circuit in 13th, after brilliantly overtaking eight riders. However, he slipped back to 22nd on the following lap due to contact with another rider but nevertheless, he remained in the hunt and sought to make ground on the places ahead. With 17 laps completed, Cardus moved into 19th as he slipped past Randy Krummenacher, before skilfully disposing of Steven Odendaal shortly afterwards to reach the finish line in 18th position.

It was not an easy race, especially as it was so competitive and all the riders were so close together. I started well and managed to recover a lot of positions, but not long after that, I had contact with another rider and nearly crashed. I dropped back a lot and when I returned to the track, I was behind Marcel's group. I gave it my all to follow them, but we made a small mistake with the gearbox as the gear ratios were too short which meant that I struggled on the straight with the speed. I was able to ride some good lap times, but unfortunately it was just too difficult to make ground on the riders in front due to the issue we had on the straight. It's a real pity as I wanted to get a strong result here for the team as well as me. Now we have to try and find a solution to the issues that we still face, especially with my riding style on the bike, in order to be prepared for the race in Jerez in two weeks' time."

mailinggp_argentine6_2015_siteinternet

Xavier Siméon en tête avant de chuter

« A l’issue du Warm Up, je savais que je pouvais me battre pour décrocher une des premières places dans la course. J’ai pris un très bon départ et je me suis retrouvé en tête. J’ai ensuite conservé un bon rythme sur la piste: de quoi me permettre d’aller chercher un podium. Mais être rapide n’est pas suffisant: il faut terminer les courses et être plus constant. Ici, nous avons perdu beaucoup de points. Alors que j’étais intercalé entre Kallio et Rins, j’ai commis une petite erreur et je suis parti à la faute. Je suis désolé pour le team qui me donne toujours une moto très compétitive pour me permettre de rivaliser avec les meilleurs. Ces deux derniers Grands Prix ne m’ont pas permis de prendre des points, je vais essayer de travailler afin d’être mentalement plus fort pour notre retour en Europe ».

Xavier Siméon crashes just after leading the race

« After the Warm Up I knew I could fight for the top positions in the race. I made a very good start, I took the lead and I was keeping a good rhythm; not enough to win, but definitely to stay in the fight for the podium. But being fast is not enough: you have to finish the races and be more consistent, and once again we have lost many points. It was my fault, I made a small mistake which I paid, crashing. I’m really sorry for the team, which always gives me a very competitive bike to fight at the top. In the last two races we have collected zero points: I will try to work in order to be mentally stronger in the forthcoming events”.

mailinggp_argentine7_2015_siteinternet

Louis Rossi des bons chronos mais une chute…

« Vous l'avez compris, on a eu un week-end très compliqué… même si l'équipe a mis toute son énergie pour faire face à nos difficultés. Pendant la course, le rythme a été bon et je remontais bien mais la nécessité d'un freinage brutal pour éviter un autre pilote m'a fait perdre l'avant… Le positif est que nous avons bien amélioré nos chronos (1’43’’966) mais nous devons encore trouver des solutions pour aller chercher quelques petits dixièmes pour être vraiment bien »

Louis Rossi good speed but a fall

« As you can see, we had a complicated weekend… even if everyone put all their energy in fighting difficulties. The pace was good in the race and I was moving up but I had to brake to avoid another rider and lost the front… the good thing is that we improved in our lap times but we still need to find solutions to get the extra tenth”

mailinggp_argentine8_2015_siteinternet

« C’était un bon jour car nous avons complètement changé les réglages entre les qualifs et le warm up et je me suis senti plus en confiance avec l’avant. La course s’est bien passé j’ai pris un bon départ et passé plusieurs pilotes. Des pilotes m’ont passé au virage suivant et l’un deux m’a barré la route et envoyé hors-piste. Quand je suis reparti j’étais 20ème alors j’ai essayé de rester calme et de passer les pilotes quand j’en avais l’occasion. Un grand merci à mon team car la moto a bien mieux fonctionné que plus tôt dans le weekend. Elle était à son top depuis je roule avec et j’en suis très heureux. C’est encore un top 5 et je suis impatient d’être à la prochaine course. »

It was a good day, because we completely changed the setup between qualifying and the warmup session and I felt much more confidence with the front. The race went well, because I made a good start and overtook a lot of riders. A number of my rivals passed me on the back straight and, on the following corner, one of them got in my way and sent me off-track. When I got back on I was in around twentieth, so I tried to stay relaxed and keep overtaking riders whenever I saw the chance. I want to thank my team, because the bike was working incredibly -much better than it had done before during the weekend. It was the best it has been since I started with it, so I am very happy. It’s another Top 5 finish, so I can’t wait for the next race.”

mailinggp_argentine9_2015_siteinternet

Weekend d’apprentissage pour Darryn Binder

Ce Gp a été le plus difficile de la saison pour beaucoup de raisons : cette course en argentine est la troisième à la suite loin d’Europe, et le teams n’a pas le temps de travailler, excepté pendant les weekends de course ; notre équipe de 2 nouveaux pilotes, dont un qui débute en championnat du monde a besoin de plus de temps pour mettre au point les réglages et s’organiser. » Team Worldwiderace

Learning weekend for Darryn Binder

For many reasons, it has been for us the most difficult GP of the season. The race in Argentina is the third in a row far away from Europe, and teams have no time to work except in racing weekends. Our squad, with two new riders – one of them very young and a beginner, in the World Championship – needs more time to study set-up and organization.” Worldwiderace team

mailinggp_argentine10_2015_siteinternet

Joshua Brookes remonte sur le podium deux fois durant la seconde manche du British Superbike à Brands Hatch.

“Je ne me sentais pas complètement à l’aise sur le moto dans les premiers tours, mais après 6/8 tours les sensations étaient meilleures. James (Ellison) était déjà loin, ce qui était ennuyeux. Ça veut dire que je dois faire quelque chose ; je ne pouvais pas le faire pour cette course, mais il faut à l’avenir que je puisse revenir sur cette distance ; j’ai essayé de revenir sur Shakey, mais si je faisais du bon boulot, ça n’était pas suffisant, même après le passage de la voiture de sécurité. Il a fait du très bon boulot, et nous avions tous les deux un très bon rythme, alors j’ai dû me contenter de la troisième place. »

Josh Brookes returned to the podium in the second MCE Insurance British Superbike Championship race at Brands Hatch

"I didn't feel completely comfortable with the bike on the opening laps, but once we get about maybe six or eight laps in, then things start to feel better again and I started to make ground on Shakey. James [Ellison] was clearly disappearing which was a bit annoying – it means you've got just got to do something. You can't do it in that race but something's got to change going forward to try and make that sort of distance back. "I just focused on trying to catch Shakey, and I thought I was doing a good job, but not good enough, even after the safety car I couldn't really capitalise, he was riding superbly. The pace was good, but we were both doing it – it wasn't like I was doing anything better so I had to take third."

mailinggp_argentine11_2015_siteinternet

Jason O halloran a vécu un bien meilleur weekend pour cette seconde manche : « J’ai pris le départ en septième position dans les 2 courses, pour terminer 5ème et 10ème. La première course était solide et j’avais vraiment apprécié ; pour la deuxième, j’ai eu du mal à trouver mes sensations au départ mais j’étais plus fort à la fin. Nous allons continuer à travailler et à nous améliorer, un grand merci à mon team qui se donne toujours à 100% et bientôt nous aurons les fruits des efforts du team et de nos partenaires. »

RD2 of British Superbike Championship is in the books, much better weekend for Jason O Halloran: “made Q3 and started 7th in both races, I finished 5th and 10th. Race 1 was solid and I really enjoyed it, race 2 I struggled for a good feeling at the start but finished strong. We will keep working and keep improving, big thanks to my team who always give me 100% and soon we will get the rewards for everyone's efforts…”

mailinggp_argentine12_2015_siteinternet

La 38e édition des 24 Heures Motos restera marquée par un final tout à la gloire de Suzuki qui, à l’heure de fêter les 35 années de l’équipe officielle du Suzuki Endurance Racing Team – anniversaire coïncidant avec les 30 ans de la GSX-R, son modèle mythique – s’offrait un véritable triomphe en remportant l’EWC et le superstock.

38th edition of 24 hours of Le Mans will mark the glory of Suzuki with the official team Suzuki Endurance Racing Team who celebrated its 35th anniversary along with the GSX-R model which is IN ITS 30TH. The Brand won EWV and superstock races.

Etienne Masson : "C'est ma première course avec SERT et ma victoire. Je n'y crois pas, tout simplement. Cet hiver, j'ai découvert l'équipe et la moto, avec beaucoup d'essais. J'ai également travaillé dur de mon côté car je craignais de ne pas être à la hauteur. Nous avons connu deux ou trois soucis mais nous avons relevé la tête. Nous étions confiants, nous avons utilisé les pneus de course pendant les qualifications et ça a payé. Nous avons travaillé dur et je suis très fier de ce que nous avons fait."

Etienne Masson : ‘it is my first race with SERT and its a victory ; I can’t believe it. I met the team and the bike this winter with a lot of practice ; I worked a lot on my own as well as I was afraid I wasn’t up to the challenge. We had a few difficulties but overcame them. We were confident and used the race tires for qualifications which paid off. We worked hard and I am proud of it.”

Anthony Delhalle :"Lors de ma chute, j'ai tenu la moto le plus longtemps possible afin de l'empêcher d'entrer trop vite dans le rack à gravier. Puis j'ai commencé à avoir des maux d'estomac. Après mon relais du dimanche matin, je suis allé voir Dominique pour lui dire que malheureusement, je ne pourrai pas finir la course."

Anthony Delhalle :" when I fell, I managed to hold the bike the longest I could in order to avoid going too fast in the rack. Then I started to get sore on my stomach. I came to see Dominique on Sunday morning and told him that unfortunately I could run anymore.”

mailinggp_argentine13_2015_siteinternet

Gregory Leblanc, 2ème avec le team SRC Kawasaki

Le Team SRC Kawasaki et Gregory Leblanc décrochent une superbe 2ème place aux 24 Heures Motos au Mans. L'équipe a fait une remontée fantastique dans le top 3 après une chute en début de course.

« Je suis forcément frustré et déçu car quand je prends le départ d’une course, je le fais pour gagner ; de fait, je ne peux être satisfait de cette deuxième place. En revanche je crois que notre remontée à démontré à tous les observateurs que nous étions certainement les plus performants en piste. Maintenant si l’on considère le résultat brut, cette deuxième place est un excellent résultat dans le cadre du championnat du monde d’endurance. »

Gregory Leblanc, 2nd with SRC Kawasaki team

SRC Kawasaki Team took a beautiful second place in 24 hours of Le Mans. The team made a fantastic surge in top 3 after a crash in the beginning of the race.

“I am obviously disappointed because when I start a race I intend to win it. So I can’t be satisfied with a second place. But I think our surge showed that we were the strongest on track. Now if you consider the raw result, a second place is excellent for the championship overall.”

mailinggp_argentine14_2015_siteinternet

LE GMT94 YAMAHA 5EME DES 24H DU MANS MOTO

Cette 38ème édition des 24 heures du Mans moto est désormais terminée. 70 500 spectateurs se sont déplacés ce week-end pour vivre cette course d’endurance mythique en bénéficiant d’une météo particulièrement clémente. Le GMT94 YAMAHA s'offre la cinquième place pour cette première sortie de la toute nouvelle R1 en version endurance. La moto est encore à un stade de préparation très précoce et cette première course du championnat a fourni les informations destinées à faire de cette nouvelle R1 une moto de course compétitive.

Christophe Guyot : « Terminer la course en 5ème position, c’est vrai que l’on espérait mieux. En même temps je suis vraiment content car nous n’avons rien connu de grave. Seulement une toute petite panne qui nous oblige à changer une couronne de transmission à deux reprises et puis un fil coupé qui nous a contraints à 7 minutes d’arrêt. Il y a bien sûr la blessure (genou) de David, sachant que lui aussi était prêt à aller au bout. J'ai tout de même dû décider de l'arrêter une première fois à deux heures du matin pour une période de repos de quatre heures, puis définitivement après le relais qui a suivi car il ne pouvait plus marcher en descendant de la moto. La course a été belle. Mathieu Gines et Kenny Foray ont été au bout de leurs forces avec talent et compétitivité. La cinquième place récompense leur engagement et une volonté exemplaires. Dunlop a fourni des pneumatiques performants en toutes circonstances. Nous n'avons que des commentaires élogieux de la part des pilotes. Cela confirme notre victoire et notre podium en ouverture de championnat de France. Enfin, nous savons que la nouvelle R1 est pourvue d'un énorme potentiel. Je souhaite félicite toute l’équipe pour le travail fourni pendant toute cette semaine et remercier toutes les personnes, nombreuses, qui nous ont suivis et encouragés.»

David Checa : «J'avais vraiment envie de finir la course. Pour mes coéquipiers d'abord mais aussi parce que je m'en sentais capable. Mais je comprends la demande de Christophe qui craignait pour moi. Je vais vite me soigner et revenir au plus tôt pour que l'on puisse gagner ensemble avec notre nouvelle moto

Kenny Foray : « Moi aussi, je rêvais d'un podium et j'ai tout donné pour ça. La course a été dure mais je suis content d'avoir réalisé tous mes relais sur un même rythme. Ce résultat sera précieux pour viser un nouveau titre mondial. »

Mathieu Gines : « Je n'ai jamais autant roulé sur une course. Je suis fatigué mais heureux car nous sommes allés au bout. »

GMT 94 TEAM 5TH OF 24H MOTO OF LE MANS

The 38th edition of 24 hours of Le Mans is now over. 70 500 spectators came to see the mythic race under a good weather. GMT 94 Yamaha team finished at 5th place this first race with new R1. The setup of the bike is still premature and this first race gave us a lot of information that will help make the R1 a competitive bike.

Christophe Guyot : « Honestly we were hoping better than 5th, but still I am happy we did not have any big problem, only a small breakdown. Then David hurt his knee, but he intended to go until the end. Still I decided to stop him at 2 in the morning for a 4 hour rest, then definitively after his next round as he couldn’t walk off the bike. The race was beautiful. Mathieu and Kenny battled with all their strength. The fifth place is a reward for their pugnacity. Dunlop provided good tires, riders were very satisfied. We know that R1 has a huge potential. I want to thank all the team for their work this whole week and all the people who brought their support.

David Checa : « I really wanted to finish the race. For my teammates first, but also because I felt I could do it. But I understand Christophe‘s position, he was worried about me. I am going to heal fast and come back to win with this new bike.”

Kenny Foray : « I wanted a podium and gave everything for that. Race was hard but I am glad I made all my rounds on, the same pace. This result is precious for the world championship.”

Mathieu Gines : «I ‘ve never ride this  much on a race. I am tired but happy because we went through this. »